LGH

Laboratoire Girondin d’Hygiène

 
 

En fonction du nuisible à éliminer insecte ou champignon la méthode diffère.

Nous utilisons les protocoles établis par le FCBA (ancien CTBA) avec des produits certifiés CTB P+.

Pour les insectes xylophages nous préconisons le badigeonnage par un gel insecticide. Dans le cas d’attaques par des champignons lignivores et/ou si les pièces de bois sont d’une section conséquente la méthode par injection & double pulvérisation est employée.

Notre système d’injection ne laisse pas d’injecteurs dans les bois traités. Les injecteurs sont inesthétiques. Nous injectons notre produit dans des trous percés de 8 mm et bouchons ces trous à la pâte à bois pour plus de discrétion.

Les principaux insectes à larves xylophages rencontrés sur du bois d’oeuvre sont le Capricorne des maisons, petites et grosses vrillettes et termites. D’autres insectes xylophages existent : charançons du bois, lyctus, sirex, hespérophanes… Nous reconnaissons l’insecte xylophages selon, les orifices de sortie des adultes (les petits trous sur le parquet ou une vieille armoire), la vermoulure (=poussière de bois dans les galeries, essentiellement composée d’excréments des larves ), essences des bois attaqués. Chaque insecte a sa spécificité dans ses «attaques» des bois et engendre un degré d’urgence d’intervention.

Quelques insectes xylophages, pour les termites c’est ici

Grosse Vrillette

Xestobium rufovillosum


Cet insecte est aussi appelé «Horloge de la mort», à cause des petits bruits secs émis par les deux sexes pour se reproduire.

Les larves n’attaquent que les bois altérés par un champignon lignivore. Ces bois ont donc également subi un excès d’humidité.

Les larves dégradent le bois de 1 à 10 ans. Meilleures seront les conditions (humidité, température, valeur nutritive du bois) plus les délais de développement seront courts.

Petite Vrillette

Anobium punctatum


C’est un des insectes à larve xylophage les plus répandus. Appelée «ver du bois» ou «vers des meubles» elle est souvent la cause des petits trous sur les placards, parquet…

La femelle pond une trentaine d’oeufs. La durée de vie larvaire varie de 2 à 4 ans.

Les petits trous de sortie de vrillettes sont souvent considérés comme  preuve d’ancienneté des meubles. Des marchands mal-attentionnés imitent parfois ces trous pour donner plus d’âge aux objets vendus !

Capricorne des maisons 

Hylotrupes bajulus


L’insecte adulte possède des antennes très longues (d'où son nom de capricornes)

Par sa faible capacité à voler, les attaques de capricornes se concentrent sur une même charpente et les charpentes mitoyennes.

Une fois la reproduction effectuée, la femelle pond quelques dizaines d’oeufs. Les larves, vers blancs avec une grosse tête, vont se nourrir du bois pendant 3 à 10 ans !

Il n’attaque que les bois résineux.

Principes de notre méthodologie

Traitement des bois


Éléments de détermination  Capricornes des Maisons    Petite vrillette           Grosse vrillette

Vermoulure (poussière de bois)        Forme de tonnelet de                            Fine                           Forme de lentille     
                                                         0,8 mm de long sur 0,5 mm                                                     1 mm de diamètre

Orifices de sortie                                Ovale et de 6 à 10 mm           De 1 à 3 mm ; souvent                Trous ronds
                                                                de diamètre                     petits amas de vermoulure           de 2 à 4 mm

Essences de bois attaqués                 Uniquement Résineux              Feuillues et Résineuses         Feuillues et Résineuses

                                                          Parallèle au fil du bois              Parallèle au fil du bois          Parallèle au fil du bois
  Galerie                                             et parois marquées par            et communiquent souvent     et parfois très 
                                                          les traces des mandibules       entre elles                            concentrées

Reconnaître ces 3 espèces

Champignons lignivores 

Mérule : Serpula lacryman

Coniophore des caves : Coniophora puteana



Dans le cas des champignons lignivores on distingue les pourritures molles et cubique.

Ces deux champignons, mérule et coniophore, sont des pourritures cubiques. Un bois dégradé prend un aspect foncé et des craquelures «cubiques» apparaissent. Un bois dégradé ressemble à du bois calciné.

La mérule est le champignon le plus dangereux de nos habitations (photographie ci-dessous), puisqu’elle est capable d’étendre ses ramifications sur plusieurs mètres dans les maçonneries. Le traitement pour s’en débarrasser est lourd et exigeant.

Le coniophore des caves, très voisin de la mérule, est beaucoup plus exigeant en humidité.


D’autres champignons comme les lenzites, polypores des caves sont également présents, mais beaucoup moins destructeurs.


Par son expérience LGH est capable de connaître le champignon et d’effectuer le traitement nécessaire à son élimination.

BESOIN D’UN RENSEIGNEMENT, D’UN DEVIS GRATUIT, 
D’UNE INTERVENTION
09 77 75 20 93 ou 06 10 28 51 31
BESOIN D’UN RENSEIGNEMENT, D’UN DEVIS GRATUIT, 
D’UNE INTERVENTION
09 77 75 20 93
ou 06 10 28 51 31